Kairouan/ Récolte de grenades : Un peu plus que la saison écoulée

Appelé fruit aux nombreux bienfaits pour la santé, le grenadier, cet arbre originaire d’Iran, dont le fruit contient du potassium, du magnésium, du phosphore, du fer et de la vitamine C, est l’un des antioxydants naturels les plus puissants ayant beaucoup de vertus thérapeutiques.

Pour ce qui est du gouvernorat de Kairouan, les cultures des grenadiers s’étendent sur 2.450 ha (contre 1.300 ha en 2012) concentrés plus particulièrement dans les délégations de Kairouan-Nord, Kairouan-Sud, Chebika, Sbikha, Hajeb et Bouhajla. Et selon les estimations du Crda, la récolte des grenades pour la saison actuelle est estimée à 15.300 t, soit un peu plus que la saison écoulée (14.500 t).

Notons que beaucoup de fellahs écoulent leurs productions dans les gouvernorats du Sahel et à Tunis. Et la plupart se plaignent de la présence d’un grand nombre de sangliers, ces bêtes dévastatrices qui font des ravages dans leurs champs agricoles et leurs vergers, tout en massacrant les grenadiers, les oliviers et les amandiers. C’est pourquoi, ils souhaiteraient qu’on organise beaucoup plus souvent des campagnes de chasse à ces suidés massifs et vigoureux dont les grommellements nocturnes font passer des nuits blanches aux villageois.

Source : lapresse.tn

Vous aimerez aussi...